Hunt sab TV
Hunt sab TV

66 MINUTES INSIDE
(France 10/2007)


Un sujet sur l'action du 6 octobre 2007 en Normandie, dans l'émission "66 Minutes Inside" sur M6.



Suite à ce reportage, l'association Droits des Animaux a publié le communiqué suivant sur son site :

"Suite à une interposition réussie entre les veneurs et leur victime ayant abouti à l'annulation de la chasse à courre (et donc au sauvetage d'un chevreuil), le samedi 6 octobre 2007, les chasseurs accusent, dans un communiqué, les défenseurs des animaux d'avoir provoqué la mort d'un chien de leurs meutes.

Si la vie d'un animal n'était pas en question, il serait permis de rire d'une telle accusation, si manifestement contraire à l'éthique des amis des animaux mobilisés contre la chasse à coure, accusation grossière qui n'a pas d'autre but que de déstabiliser ceux qui font du respect de la vie animale une valeur première.

Disons clairement que la manœuvre sera vaine.

Par son énormité même, par son caractère outrancier cette accusation n'affaiblira nullement la détermination des militants de Droits des Animaux à combattre la chasse à courre, survivance barbare et anachronique. Nos opérations d'interpositions sont filmées, photographiées et peuvent se dérouler en présence de la presse, dans un esprit de transparence.

Nous rejetons les dénonciations calomnieuses et autres diffamations émanant des organes officiels de la chasse faisant preuve de l'irresponsabilité la plus totale, n'hésitant pas à nous qualifier de "terroristes", lorsque notre action d'interposition est à l'opposé de toute forme de violence. Rappelons que, chaque année, en plus des 32 millions d'animaux exterminés, des dizaines de nos concitoyens sont tués par balle par les chasseurs.

Nous ne tomberons jamais dans le piège de la violence que veulent nous tendre les persécuteurs des animaux, piège qui aboutirait à une neutralisation de nos actions. Jamais, Droits des Animaux n'attentera à la vie d'un être sensible puisque notre raison d'exister est justement la protection du vivant contre les tueurs agréés.

Militons ardemment pour l'abolition de la chasse à courre et ignorons les diffamations de ceux pour qui la mort d'un animal n'est pas une tragédie cruelle et intolérable.
"


Droits des Animaux a egalement envoyé à M6 une demande de rectificatif :

" Monsieur,

Interviewé par votre chaîne le dimanche 12/11/07 (« 66 minutes », sujet sur le « hunt sabotage »), je tiens à rectifier la manière dont le montage, beaucoup trop synthétique, a modifié le sens de mes propos.

La phrase que j'ai prononcée, comme quoi « nous en avons la responsabilité [de la mort du chien] » était précédée par ces mots : « Dans l'hypothèse où un chien serait mort, et où sa mort serait liée à notre action ». Ces dires ont disparu au montage.
Bien évidemment, ceci change radicalement le sens de ce que j'ai dit, car en rien je n'ai accrédité la thèse comme quoi la mort de ce pauvre chien aurait résulté de notre action d'interposition. J'ai d'ailleurs par la suite précisé encore mon opinion sur le sujet (sans que cela ne soit davantage retenu), en rappelant que les chasseurs avaient refusé de sortir les chiens du camion, malgré nos demandes répétées, et qu'il était extravagant d'imaginer ne serait-ce qu'une seconde qu'un chien ait pu succomber à une déshydratation, lorsque la température était de 10 degrés, que les flancs du camion (d'ailleurs à l'ombre) étaient ouverts, ce qui permettait un courant d'air, et que l'ensemble de l'opération aura duré à peine deux heures !

Cette thèse invraisemblable fait le jeu et la joie des chasseurs à courre, qui croient ainsi faire oublier leurs actes cruels en colportant les dénonciations calomnieuses sur les défenseurs des animaux. Mais nous n'oublions pas le sort effroyable que la chasse à courre réserve à des milliers d'animaux, qui subissent un véritable martyre chaque année. Ces animaux que, malgré les manœuvres scandaleuses de leurs persécuteurs, nous ne laisserons jamais tomber.

david@droitsdesanimaux.net - Novembre 2007
"


La plainte déposée par l'équipage au sujet des chiens a été classée sans suite par la justice.



Vidéo suivante

Accueil

Video précédente